Place aux mômes, la première !

La saison a bien démarré pour le festival « Place aux mômes » ! Hier soir à Carantec, plus de 250 personnes étaient présentes au rendez-vous !

La Compagnie Al et Les Astrolobi, avec son décor bucolique, nous a proposé un très beau spectacle « microcosmique » sous le soleil ! Des drôles d’insectes ont envahi la place Vincent Guivarch pour le plus grand plaisir des enfants … et de leurs parents !

Rendez-vous la semaine prochaine, 18h30, pour une nouvelle aventure !

IMG_1180 (Copier)

Publicités

Les soirées transat 2015 : Découvrez la programmation !

La voici, la voilà… la programmation 2015 de vos soirées transat de l’été est sortie !

Du 9 juillet au 20 août venez rire, chanter, bouger, vous amuser à Carantec. Aux quatre coins de la ville, il y en aura pour tout le monde. Les amateurs de contes se donneront rendez-vous le lundi au Jardin du Verger pour écouter des histoires plus captivantes les unes que les autres. Le mardi, tenez vous prêts pour des concerts de folie chaque semaine ! Plutôt Jazz, rock ou bien musique classique ? Regardez le programme ! Il y aura même du cinéma en plein air ! Ce sont les sportifs qui seront mis à l’honneur le mercredi. C’est aussi l’occasion ou jamais de découvrir quelques sports insolites comme le Street Golf ou le Bubble foot ! Le jeudi, faisons « Place aux mômes » ! Venez en famille sur vos transats assister aux spectacles de magie, de cirque, de danse… Vos enfants seront émerveillés !

Des soirées d’été bien agréables en perspective à Carantec !

Pour le programme détaillé :

Le lundi : « Un conte, un transat »

Le mardi : « Les mardis trans’Arts »

Le mercredi : « Quittons nos transats »

Le jeudi : « Transat en famille »

AFFICHE-2015

Soirées Transat 2015… ça se prépare !

Soirées Transat 2014

Souvenir des Soirées Transat 2014, la sélection 2015 vous réserve encore de belles surprises !

Du 9 juillet au 20 août, les Soirées Transat vous attendent, pour la 6ème année consécutive, à Carantec dans le Jardin du Verger, sur la plage du Kelenn ou sur l’île Callot pour faire le plein d’émotions et de sensations au gré de contes, concerts, théâtre, danse, Place aux Mômes et animations sportives… Tout un programme gratuit d’événements culturels et sportifs de qualité à l’image de cette station balnéaire trépidante qu’est Carantec.

Le programme vous sera dévoilé très bientôt, le temps pour vous de préparer vos transats…

Clap de fin sur la cinquième édition des Soirées Transat 2014 !

collage CP bilan

Pour tout revivre de ces 6 semaines d’animations gratuites proposées cet été à Carantec parcourez ce blog en long, en large et en travers, visitez notre galerie photos et téléchargez le communiqué de presse bilan.

A l’année prochaine pour faire de nouveau le plein d’émotions et de sensations avec les Soirées Transat, le festival estival à Carantec !

collage 2

Place aux Mômes : la der des der avec Mosaï et Vincent !

  image_00008
 
C’est avec le super super concert de Mosaï et Vincent que s’est achevé hier le festival Place aux Mômes qui s’est déroulé chaque jeudi tout l’été à Carantec. Au total, sept spectacles organisés par le réseau Sensation Bretagne et mis en place par l’office de tourisme auront été offerts par la Mairie de Carantec dans le cadre des Soirées Transat.
Avec Mosaï et Vincent, c’est un final jouissif qui attendait le public, malheureusement un peu plus clairsemé que les semaines précédentes en cette fin de saison. Le show électro pop de ce duo déjanté à l’humour complètement décalé a fait l’unanimité à la fois chez les enfants, mais aussi chez leurs parents hilares dans les rangs !
 
 
image_00002  image_00009image_00007

JEANNE ADDED, une soirée de frissons

IMG_4930

 

Déjà le IMG_4923dernier Mardi Trans’arts de l’été ce 19 août ! Marqué enfin par un retour dans notre Jardin du Verger préféré pour une soirée qui s’annonce sous des cieux ensoleillés (à défaut de chauds…). Ce soir nous avons parié sur le rock : la chanson-rock pour démarrer avec Colin Chloé. Celui qui assure actuellement les premières parties de Detroit (mais que l’on a aussi vu avec Arthur H, Bertrand Belin, Da Silva…), nous vient de Brest même. Une fois n’est pas coutume, ce soir c’est en solo qu’il occupe la scène, armé de sa seule guitare folk. Bien que l’exercice puisse s’avérer périlleux, Colin Chloé le maîtrise avec une simplicité qui nous rend le type instantanément sympathique. N’étant pas sans nous rappeler un certain Miossec ou un autre Bashung, le songwriter déroule des textes dans lesquels transpire son amour de la nature, de la terre et on se dit qu’il est comme un poisson dans l’eau au cœur de cet écrin naturel qu’est le Jardin du Verger.

IMG_4744Malgré la fraîcheur bien installée, le public estimé à un bon 250 personnes semble décidé à rester au terme de ce premier concert. Ça tombe bien car il se susurre dans les rangs que la prestation de Jeanne Added pourrait s’avérer totalement bluffante. Une prestation sous forme d’une première car c’est une formule complètement nouvelle que la chanteuse dévoile ce soir sous forme d’un duo voix/batterie. Un bon test avant de s’essayer à une grande scène quelques jours tard au festival parisien Rock en Seine. Trêve de blabla, voilà Jeanne Added, petit bout de femme passé de brune à blonde oxygénée, qui déboule accompagnée de son acolyte féminine à la batterie. Un seul morceau suffit à ce que la magie opère. Et ça va durer ainsi pendant une petite heure beaucoup trop courte au goût de tous ceux qui sont encore là (et ils sont encore nombreux) suspendus à la voix incroyable et aux mélodies scotchantes de Jeanne Added, capable de faire bouger la scène qu’elle habite de mieux en mieux au fur et à mesure du concert comme de faire se hérisser les poils au détour d’une balade où sa voix s’élève puissante et pure dans la pénombre du jardin délicatement éclairé. Cette chanteuse accomplie, déjà titulaire d’un sérieux bagage musical, parvient à allier avec un talent fou l’énergie d’un concert rock à la maîtrise parfaite de l’harmonie et des mélodies. On en ressort scotchés avec des envies d’encore. Mais les deux artistes ont déjà épuisé leur tout nouveau répertoire et c’est sur d’autres scènes, dont on ne doute pas qu’elles seront nombreuses, qu’il faudra désormais les suivre…

IMG_4927 IMG_4928IMG_4926

 

Extraits vidéos du concert ici :


 

Mercredi Street Golf : « Si tu tapes dans le bitume c’est pas grave ! »

IMG_4515

Cela fait 4 ans que le street golf s’invite dans les Soirées Transat de Carantec et que nous n’avions encore jamais vraiment creusé le concept. Il fallait donc y remédier ! Armée de mon iphone et de mon appli Instagram préférée, me voilà donc parti pour un photo reportage dans les rues de Carantec.

Tout d’abord situons bien ce qu’est le street golf. La phrase « si tu tapes dans le bitume, ben c’est pas plus mal, c’est ça le street golf » pêchée au cours de mon parcours pourrait vous éclairer déjà un minimum… ou pas… Alors voici : le street golf ou golf urbain est un jeu dérivé du golf qui se joue dans la rue comme son nom l’indique. Les trous ne sont pas les traditionnels bunkers, mais des obstacles naturels choisis au hasard de ce que peut réserver ce milieu urbain (une poubelle, un panneau, un caniveau…). Les balles sont des balles semi-rigides sensées faire beaucoup moins de dégâts en cas de mauvaise cible qu’une balle de golf classique.

Je ne rentre pas dans le détail des règles du jeu qui sont légions. Ah si, ce qui fait la particularité du street golf c’est aussi son esprit où le respect, la courtoisie, l’honnêteté et la convivialité priment. Et ça, ça me plaît déjà beaucoup !

Le street golf tel qu’il se pratique à Carantec pendant les mercredis « quittons nos transats » se joue en scramble, soit en équipe. Pour faire simple : chaque joueur d’une même équipe joue sa propre balle, en respectant l’ordre de jeu prévu sur la carte des scores (joueur 1, joueur 2, joueur 3…). Une fois que les joueurs ont tous joué leur coup, ils choisissent la meilleure balle de leur équipe et rejouent le coup suivant à partir de cette balle. Le but ultime d’une partie est d’atteindre la cible avec le moins de coups possible.

Sur cette règle simple, emmené par Vincent de l’association Street golf à l’ouest, le parcours démarre dans le Jardin du Verger. La cible est une petite porte cachée au fond du jardin. Le but est donc pour les deux équipes qui s’affrontent ici de réussir un « par » (atteindre la cible selon le nombre de coups prévus), voire mieux un « birdie » (en un coup de moins) mais surtout pas un « bogey (un coup de plus).

IMG_4517IMG_4513

Cible n°2 constituée par une poubelle sur la Place de la République. L’objectif : toucher la poubelle, voire encore mieux mettre la balle DANS la poubelle (ce que personne ne réussira)

IMG_4553IMG_4530

Cible n°3 : un banc devant la mairie. Mais attention, ça se complique, il faut faire le tour du banc avec la balle ! Le guide arbitre rappelle qu’en plus il est nécessaire de composer avec les obstacles naturels et qu’on ne peut pas faire fi du parterre de fleurs même si ça paraîtrait tellement plus simple…

IMG_4546IMG_4540

Cible n°4 : le panneau d’interdiction de stationnement, après avoir bien sûr emprunté un itinéraire bis pour l’atteindre en plusieurs coups, sinon ce serait trop facile…

IMG_4557  IMG_4566

Voilà une bonne heure et demi plus tard, nous sommes au bout du parcours pour nos 4 équipes d’apprentis street golfeurs ravis de l’expérience !

Merci à l’équipe de Street Golf à L’Ouest et n’hésitez pas à consulter leur site pour en savoir plus sur cette sympathique pratique : streetgolfalouest.com

TANGO SUMO – La danse à l’état brut

IMG_4465

Cinéma, théâtre, musique… Depuis 4 ans, les Mardis trans’arts explorent les arts vivants. Mais il manquait encore à leur actif une incursion du côté de la danse. Quand on sait qu’en plus évolue tout près de Carantec la réputée Compagnie morlaisienne Tango Sumo, il était temps de remédier à ce manquement ! Ce fut chose faite mardi 12 août. Fraîchement débarqués en début d’après-midi sous un ciel capricieux, après quelque tergiversations pointues sur l’évolution météorologique, c’est finalement dans le forum de Carantec que les détendus danseurs de la compagnie jugèrent plus sage d’installer leur « ring ». À 20h30, le ciel est de nouveau bleu, mais qu’à cela ne tienne, les quelques 250 personnes qui ont investi le forum se tiennent chaud ! La performance est de taille ce soir pour les jeunes danseurs qui vont enchaîner deux spectacles, presqu’un challenge tant la danse de Tango Sumo est réputée pour être extrêmement physique. Ces « Round 1 et 2 » créés pour des artistes complets ont été imaginés il y a plusieurs années déjà par le chorégraphe et fondateur de Tango Sumo, Olivier Germser.

Le décor est posé. Une imposante table en fer forgée placée au centre d’un ring alternant bancs où est assis le public et cordages. C’est autour d’elle que tout va se jouer au sein d’une danse incroyablement physique. Dans le ring, trois hommes et un accordéoniste, arbitre à ses heures. Les regards sont happés vers ce huis clos où l’affrontement est inévitable. Les danseurs se cherchent, se poussent, se repoussent, et puis s’acceptent. La danse agile, puissante, acrobatique, alterne entre apaisement et conflit, entre violence, tendresse, où l’ironie et l’humour ne sont jamais bien loin.

¾ d’heure plus tard, c’est la fin du premier round. Le forum surchauffe. On reprend notre souffle avec le trio pendant quelques minutes. Le combat reprend. À quatre pour ce second « Round ». À la grande table centrale ont succédé 4 guéridons de bar où les danseurs s’accoudent et soliloquent des brèves de comptoir. Les voilà qui se prennent à partie, s’agrippent, s’envoient valser, toujours au rythme de l’accordéon. Les corps rebondissent sur les cordes du ring. Le ton monte, le mobilier vole, les corps virevoltent. La danse ressemble à un jeu où chacun cherche son camp. Le final au bout de 35 minutes est une spirale infernale, une danse des corps ivres d’avoir tout donné. Le public lui n’en n’a pas fini avec les danseurs et c’est une méritée ovation qui leur est faite au terme de cette double performance.

IMG_4477

IMG_4454

IMG_4494

Prochain spectacle de Tango Sumo : « Around », le 20 septembre à Saint Thégonnec dans le cadre des Rues en scène.
En savoir plus sur Tango Sumo.

Vidéos de la soirée du 12 août à Carantec :

 

Ils ont tous fait des milliers de pâtés !

10432964_710520375663799_1256819489710016362_n

Samedi 2 août,  ils étaient plus de 250 à avoir retroussé leurs manches pour prendre pelles et râteaux et participer à la performance collective orchestrée par le sculpteur morlaisien Guillaume Castel .

L’objectif annoncé de cet événement land’art : recouvrir le temps d’une marée toute une plage de l’île Callot de milliers de pâtés de sable !!! Au total plus de 30 000 pâtés ont été réalisés avec précision et enthousiasme en quelques heures, chapeau à tous !

Une performance suivie toute la journée par l’œil du photographe Hervé Ronné (voir toutes les photos en cliquant ici) et par la caméra des graines de réalisateurs du Local Jeunes (vidéo ci-dessous)

Lire l’interview de Guillaume Castel ici.

 

Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot  Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot Patés de sable ile Callot

Pâtés de sable from guillaumecastel on Vimeo.


 

Des contes à la pelle sur un transat

IMG_5570

 

Après les pots d’accueil gourmands de l’office de tourisme, chaque lundi à 19h, la voie est toute tracée jusqu’au Jardin du Verger ! C’est en effet là que se content et se racontent des tas d’histoires. Des histoires d’ici… et d’ailleurs… des histoires qui font rire, ou frissonner, ou s’émouvoir… Des histoires pour les petits, mais aussi pour les plus grands à en croire le public multi-générationnel bien installé dans ses transats. C’est un vrai moment familial, convivial, intimiste à souhait qu’on apprécie ainsi tout ouïe sur un transat.
Un grand merci à nos conteurs présents cette année dans le Jardin du Verger (eh oui la météo nous a laissés tranquilles et tous les contes ont pu avoir lieu à l’extérieur !) : Alice Duffaud et ses délicieux contes pur beurre, Fiona Mc Léod et ses invitations au voyage racontées avec un savoureux accent, Guylaine Kasza et son énergie débordante et joyeuse, Monique Répécaud et ses petites histoires sages et enfin notre ami morlaisien Alain Diverrès et ses contes traditionnels de notre chère Bretagne.